Le générateur autonome Elinchrom Quadra Hybrid

Après avoir testé le générateur autonome Ranger RX Speed d'Elinchrom™ dans notre précédent article, nous vous proposons aujourd'hui un article sur le Quadra Hybrid, considéré par beaucoup comme le "petit frère" du Ranger RX. En effet, celui-ci suit le même principe de fonctionnement mais en plus compact.

Le Quadra Hybrid est un flash fonctionnant en autonome d'une puissance de 400 joules. Cela signifie qu'il produit des éclairs en utilisant une source d'énergie compacte embarquée dans le générateur, à savoir une batterie Lithium-Ion, ou une batterie Plomb-Gel. Il fonctionne donc sans alimentation secteur, étant à ce titre particulièrement adapté à des shootings en extérieur ou dans des lieux difficiles d'accès et dépourvus d’électricité.
Il dispose de deux sorties à répartition asymétriques, pour connecter deux torches (nous reviendrons plus bas sur l'asymétrie, ses avantages et inconvénients).

En terme de fonctionnement, il partage de nombreux points communs avec son ainé le Ranger RX Asymétrique. Un utilisateur habitué au Ranger RX se familiarise avec le Quadra en moins d'une minute.
Son encombrement et son poids le classent d'emblée en tête des dispositifs de flash "studio" portables. En effet, avec une torche pesant 330 g et un générateur avec batterie lithium pesant à peine 2 kg (3 kg pour la batterie plomb), on obtient un ensemble transportable dans un petit sac à dos, ou même à l'épaule. On peut envisager la mobilité seul, ce qui n'était pas forcément le cas avec le Ranger RX, environ deux fois plus lourd et encombrant. L'arrivée récente de la batterie au lithium permet de pousser encore plus loin la notion de mobilité grâce au gain de poids et d'autonomie. La principale avancée du Quadra Hybrid sur ses prédécesseurs se matérialise par une détection et un affichage de la nature de la batterie connectée ("Pb" ou "Li").
Évidemment, le Quadra doit faire quelques compromis pour accéder à une telle miniaturisation et légèreté... Faisons le point aujourd'hui sur les points forts et les limites d'un tel produit.

Dans la boîte

Voyons d'abord ce qui se trouve dans le kit :

  • générateur Quadra Hybrid (récepteur radio Skyport intégré)
  • batterie Lithium-Ion ou Plomb-Gel (suivant le modèle choisi)
  • chargeur
  • torche rapide ou standard (avec lampe pilote LED, équivalente à 50 watts)
  • câble de la torche d'une longueur de 2,5 m
  • émetteur radio Skyport
  • bandoulière de transport (épaule)
  • notices explicatives pour le Quadra, la batterie, la torche Quadra & le Skyport.

Le kit Quadra est livré dans une valise noire étanche. Le problème du transport (ou au moins du stockage du matériel) est donc résolu d'emblée. Cette valise s'avère résistante et présente un léger grip sur la poignée. La sensation de solidité et d'étanchéité est très bonne (même si on n'attend pas d'un tel produit des performances aussi extrêmes que pour des valises Pelicase ou Outdoor case). L'intérieur de la valise en mousse rigide est bien adaptée à la taille des différents éléments. On peut ranger les torches avec les câbles branchés dessus sans forcer, ce qui est fort pratique.
Différents kits existent : certains sont livrés avec cette valise, d'autres non. Suivant le kit choisi, on trouvera une ou deux torches et une ou deux batteries, diverses rallonges ou adaptateurs.

La documentation fournie concernant le générateur, la torche, la batterie et le système radio Skyport est assez complète et permet de se familiariser sans problème avec les caractéristiques du produit (un point complet étant fait concernant les performances, durées d'éclair, autonomie annoncée etc.) pendant la recharge de l'accu par exemple.
On peut assembler le tout (accu, générateur, torche) en un temps très court. Le plus long est probablement de glisser le fusible dans la batterie lors de la première utilisation. Une fois habitué au matériel, le montage de l'ensemble ne prend pas plus d'une minute.

Performances

Faisons un point sur les performances attendues d'un tel produit.
Tout d'abord, il est important de préciser que l'utilisation d'une batterie lithium ou plomb a pour conséquence une variation des performances (principalement en terme d'autonomie). Faisons d'abord le bilan des performances avec une batterie au plomb-gel classique et nous ajouterons ensuite les gains apportés par une batterie lithium-ion.

Le Quadra permet de réaliser une centaine de flashs à pleine puissance (400 joules). Le temps de recyclage (en mode normal) entre deux éclairs à 400 joules est d'environ 2,3 s. A 133 joules (un tiers de la puissance), le temps de recyclage est inférieur à une seconde. En optant pour une durée de charge lente (le générateur prend plus de temps pour recycler), on augmente l'autonomie de 40 éclairs (soit près de 40%) à pleine puissance, mais on assiste à des temps de recyclage longs : il faut environ 7 secondes au générateur pour recycler à pleine puissance en charge lente.
Dès que nous baissons la puissance et utilisons des flashs à 100 joules, nous dépassons les 500 éclairs sans problème avec une seule charge (Elinchrom™ annonce environ 1500 éclairs à puissance minimale, nous n'avons pas testé ce point!).
Comme nous le détaillerons plus bas (paragraphe sur l'asymétrie), le Quadra permet de faire varier la puissance sur 5,6 diaphragmes, ce qui est plus que la plupart des torches compactes sur secteur de la marque, mais moins que son grand frère le Ranger RX, qui propose une latitude exceptionnelle de 7,5 diaphragmes.
La durée des éclairs (avec les torche rapides A généralement fournies) est excellente et destinée à l'action : le constructeur annonce 1/2800ème de seconde (à t0,5) pour une torche à pleine puissance (400 joules) et la possibilité de monter jusqu'à 1/5700ème avec une torche à pleine puissance sur la sortie B (133 joules).
Le temps de recharge de la batterie est d'environ 2 h.

La batterie Plomb-Gel et son chargeur

La batterie Lithium-Ion et son chargeur

En utilisant une batterie au lithium-ion, les performances changent sur les points suivants :
- l'autonomie à pleine puissance (charge normale) passe de 110 éclairs à environ 280, ce qui représente un gain de plus de 100% ! De même, à puissance minimale, on passe de 1500 éclairs à plus de 4000.
- le temps de recyclage est très légèrement diminué (on gagne environ un quart de seconde à pleine puissance, donc un recyclage en 2 s à 400 joules)
- le temps de charge de l'accu est raccourci à 1,5 heure.
- le Quadra Hybrid perd 1 kg sur la balance et 2,5 cm en hauteur (cf. photos ci-dessus).

- Les batteries lithium ne sont par contre pas toujours acceptées dans les avions, que ce soit en cabine ou en soute.

Il est conseillé de ne pas brancher la nouvelle batterie lithium-ion sur un ancien Quadra

Le Quadra Hybrid, sous son aspect simple avec très peu de boutons, cache en réalité un ensemble assez conséquent de réglages personnalisés et d'options. Ceux-ci sont accessibles par des combinaisons de boutons et d'appuis longs.
Il est par exemple possible d'afficher l'énergie en joules (Ws) sur l'affichage digital (par défaut, l'écran affiche la puissance en diaphragmes avec l'échelle numérique commune à tous les flashs Elinchrom). Il est également possible de programmer la lampe pilote LED pour une durée d'éclairage comprise entre 1 et 60 secondes (ou illimitée).

L'intégration d'un récepteur radio Skyport dans le Quadra Hybrid lui permet d'être commandé avec l'émetteur radio Skyport. Disposant d'une portée d'environ 30 m, ce dispositif est performant et permet - en plus du déclenchement - de régler la puissance à distance (au dixième de diaphragme) et également l'allumage de la lampe pilote LED du Quadra. L'intégration du récepteur radio permet aussi de commander le Quadra à distance par l'intermédiaire de l'application EL-Skyport disponible sur ordinateur & tablette.

Sur le terrain, l'intégration du récepteur se révèle très pratique et fait gagner un temps précieux à la mise en place (bien que les performances ne soient pas les même, la mise en œuvre du Skyport est beaucoup plus rapide que la mise en place d'un déclenchement Pocket Wizard sur le Quadra par exemple).

Pour résumer les caractéristiques du Quadra Hybrid :

  • puissance disponible : 400 joules
  • deux sorties asymétriques permettant de brancher deux torches
  • puissance réglable sur 4 diaphragmes au dixième de diaphragme pour chaque sortie
  • récepteur radio Skyport intégré (émetteur fourni)
  • une cellule optique permettant de déclencher le générateur par l’éclair d’un autre flash
  • une prise synchro au standard jack Ø 3,5mm pour la synchro classique au câble, ou avec tout autre dispositif radio (Pocket Wizard etc.)
  • un signal sonore d’état (bip quand l’appareil est prêt)
  • une fonction « auto-off » réglable permettant au générateur de s’éteindre automatiquement après quelques minutes sans sollicitation.
  • charge lente : autorise le générateur à se recharger plus lentement entre chaque éclair (temps de recyclage), économisant ainsi un peu de batterie et augmentant l'autonomie en nombre de flashs
  • une lampe pilote LED (équivalent 50 watts) éclairant pendant une durée réglable par l'utilisateur (de 1 sec à l'infini)
  • un bon nombre de fonctions personnalisables.

Asymétrie

Revenons sur le principe de l'asymétrie pour ce générateur (ce paragraphe est tiré du test rédigé pour le Ranger RX, adapté au Quadra)

Le Quadra Hybrid, générateur asymétrique, possède deux sorties proposant 4 diaphragmes de latitude chacune, dont la puissance est répartie selon un ratio fixe 66% - 33%.

  • Si l’on branche une seule torche, la sortie A sera la seule capable de délivrer 100% de l'énergie, soit 400 joules (la puissance maximale)
  • Si l'on branche une seule torche sur la sortie B, celle-ci étant plus faible, elle ne sera capable de délivrer une puissance maximale que de 134 joules (33%)
  • Si l’on connecte deux torches, à puissance maximale, la sortie A donnera 266 joules tandis que la sortie B délivrera 134 joules.

L’asymétrie est « fixe », contrairement aux générateurs de studio. Cela suppose que les variations de puissance (possibles au dixième de diaphragme) conserveront systématiquement un diaphragme d’écart entre les deux sorties (la puissance est divisée par deux). Ainsi, si l’on règle la torche A sur 100 joules, on obtiendra obligatoirement 50 joules sur la torche B.
En conséquence, il sera impossible d’obtenir une sortie A à 300 joules, avec une sortie B à 30 joules comme cela est possible sur un générateur de studio asymétrique.
Cette asymétrie n’est donc a priori pas quelqu’un chose d’intéressant pour un photographe ayant besoin d’équilibre sur ses deux sources.

Pourtant, en utilisation mono-source (avec une seule torche par Ranger Quadra), cette asymétrie renferme une qualité importante : de par la nature différente de ses deux sorties, elle permet une variation étendue de la puissance.
En effet, avec 400 joules disponible sur la sortie A, on a donc une puissance importante (équivalente à une torche compacte de studio standard). Cette sortie variant sur 4 diaphragmes, on obtient 25 joules avec le réglage de puissance au minimum. La sortie B étant plus faible (133 joules à pleine puissance), et variant également sur 4 diaphragmes, on obtient à puissance minimale 8,3 joules.
Si l’on n’utilise qu’une seule torche sur le Quadra Hybrid, on obtient donc une variation de puissance d’une amplitude de 5,6 diaphragmes (de 400 joules à 8,3 joules) pour peu que l’on branche la torche sur la sortie A pour les puissances importantes et sur la sortie B pour les puissances plus faibles. A titre de comparaison, une torche D-Lite 4 RX d’Elinchrom (compacte, sur secteur) varie sur 4 diaphragmes, de 400 joules à 25 joules.
Cela procure donc au Quadra Hybrid une versatilité très appréciable sur le terrain

Sur le terrain

Comme nous le mentionnions plus haut, le Quadra Hybrid est un générateur autonome conçu pour la mobilité. Il est donc important de voir comment il se comporte sur le terrain.

En tant qu'utilisateur habitué au Ranger RX, ce qui marque le plus est son encombrement minimal et sa légèreté. Le Quadra est réellement un outil que l'on peut amener avec soi dans un petit sac à dos en plus du sac photo. Il suffit d'ajouter un pied d'éclairage et un parapluie (ou une boîte à lumière) et nous voilà opérationnels pour une séance de prise de vue avec une lumière de qualité. L'ensemble est transportable par un seul homme, cela sur des distances assez longues. On peut envisager une randonnée sur plusieurs kilomètres, y compris en chemins escarpés avec un tel matériel sur le dos du photographe (en plus du matériel de prise de vue).

Une fois sur le lieu de shoot, le déballage du Quadra, la connexion de la torche au générateur, la mise en place du pied d'éclairage et du modeleur ne prend guère plus de 5 minutes. Nous constatons que le récepteur radio intégré fait gagner quelques précieuses minutes puisqu'il suffit de placer l'émetteur Skyport sur le boîtier pour être opérationnel. La commande à distance de la puissance s'avère indispensable pour ajuster ses réglages sans aller jusqu'au générateur à chaque changement de diaphragme ou de sensibilité ISO. Le gain de temps est d'autant plus considérable si le Quadra est placé est dans un endroit difficilement accessible (comme c'est souvent le cas afin de le dissimuler sur la prise de vue).

Prise de vue en sous-bois 1/13ème, 100 ISO, f/9, octo 100 cm, Quadra réglé à 400 J

Nous touchons donc l'intérêt principal de ce dispositif : une "ultra-portabilité" ne sacrifiant pas la qualité de la lumière pour le photographe habitué à ses modeleurs et à une certaine façon de travailler. En effet, nous avons pû travailler avec le Quadra Hybrid comme nous travaillons avec le Ranger RX, lui-même étant assez proche des torches classiques compactes ou générateur studio.

En travaillant à des puissances moyennes (voisines de 100 joules), le shooting se déroule bien. Le Ranger Quadra déclenche sans sourciller grâce au Skyport, le temps de recyclage ne se fait pas sentir et l'autonomie est confortable. Cela permet d'avoir un bon rythme en portrait par exemple. En sous-bois en pleine journée, la lampe pilote LED de la torche permet d'avoir une légère idée du positionnement de sa lumière. Cependant, dès qu'une boîte à lumière est montée, la diffusion est trop importante pour que la lampe pilote se remarque (à moins de placer la source très près du modèle).

L'utilisation d'une seconde torche branchée sur le Quadra Hybrid entraîne immédiatement des considération de positionnement du générateur : les câbles des torches mesurant chacun 2,50 m, pour peu que l'on ai une source principale placée à 2 m de hauteur, il est techniquement impossible d'écarter suffisamment la seconde source et de la placer aussi haut que la première. Dans ce contexte donc, pour notre utilisation (portrait en extérieur), un câble allonge s'avère utile pour jouir pleinement des deux sorties et créer les images que l'on souhaite, sans avoir à résoudre un casse-tête pour chaque setup. Ajoutons à cela l'asymétrie fixe d'un diaphragme d'écart entre les deux sources : il faut alors jouer finement sur la position de la seconde source pour obtenir le rendu souhaité. La rallonge est donc un outil indispensable pour tout utilisateur souhaitant utiliser deux torches sur un seul générateur Quadra.

Prise de vue en intérieur, 1/125ème, 100 ISO, f/8, boite 90 x 110 cm + grille, Quadra réglé à 350 J environ

Le bon côté de cette limitation aymétrique - comme nous l'avons vu plus haut - est la capacité du Quadra à descendre assez bas en puissance (8,3 joules). Ainsi, nous avons pû réaliser des portraits à de grandes ouvertures avec une boîte à lumière en monture Quadra. Avec la torche à distance raisonnable du sujet, un portrait à f/4 - 100 ISO est envisageable avec la puissance minimale de la sortie B, permettant ainsi de conserver la lumière ambiante d'un sous-bois, d'avoir un arrière-plan flouté tout en ayant un modelé intéressant sur notre sujet.

Cependant, au fur et à mesure du shoot, en attaquant une série nécessitant une grande profondeur de champ, nous atteignons les limites du Quadra : en plaçant une grande boîte à lumière (Rotalux 90 x 110 cm) à une distance assez éloignée du sujet pour obtenir une lumière parfaitement homogène sur un plan en pieds, le Quadra à 400 joules ne parvient pas à fournir suffisamment d'énergie pour exposer notre sujet correctement. Nous sommes contraints de rapprocher la boîte à lumière et de retirer le diffuseur externe de celle-ci afin d'exposer notre personnage correctement à f/11. Les divers tests à pleine puissance nécessaires pour les mesures de lumière avec la cellule (avant de commencer le shoot) entament sérieusement notre batterie lithium (déjà à 50% de charge suite aux photos précédentes).

L'enchainement assez soutenu de cette fin de séance (à pleine puissance) nous montre aussi les limites de la vitesse de recyclage : il est parfois difficile de garder le modèle dans un bon rythme lorsque l'on doit attendre 2 secondes entières entre chaque déclenchement. Après une centaine d'éclairs à 400 joules, nous sommes au bout de la batterie et à la fin de la séance. Nous avions embarqué une seconde batterie en cas de besoin et elle aurait été nécessaire si nous avions shooté à un diaphragme plus fermé dès les premières images... Inutile de parler de la charge lente qui - si elle permet d'augmenter un peu l'autonomie de la batterie - engendre des temps de recyclage inadaptés à une séance portrait nécessitant un peu de rythme (recyclage à pleine puissance autour de 7-8 secondes).

Parmi les compromis réalisés pour rendre le Quadra Hybrid ultra-compact, on remarque la monture de la torche particulièrement petite par rapport à la monture Elinchrom™ classique (à vrai dire, cette monture Quadra est à peine plus grande que le tube-éclair). Cette monture est faite de plastique rigide et supporte une gamme limitée de modeleurs.
Ainsi nous pouvons utiliser un réflecteur métallique livré avec la torche (Ø 13 cm doté d'un petit plastique diffuseur légèrement opaque), ou un réflecteur Ø 18 cm (sur lequel on peut monter une grille nid d'abeille de la gamme classique). On peut également utiliser sans soucis un parapluie avec le réflecteur livré, possédant un trou de 7 mm pour glisser la tige. Ces réflecteurs métalliques possèdent un bon rendement (voisin des réflecteurs Ø 18 cm de la gamme standard Elinchrom) et sont adaptés à une pratique "polyvalente". Leur grande compacité est un atout non négligeable.

Du coté des boîtes à lumière utilisables directement sur la torche Quadra, on trouve une Portalite 40 x 40 cm, ainsi qu'une octobox de 56 cm de diamètre. Celles-ci sont adaptées à une pratique portrait basique et couvriront les besoins élémentaires. Attention cependant, ces boîtes à lumière appartiennent à la gamme "Portalite", différente des "Rotalux". Cela signifie qu'elles ne sont guère pratique à monter et démonter (ce qui peut être handicapant sur le terrain).

Ces modeleurs permettent de couvrir l'essentiel des besoins classiques (réflecteur métal, parapluie & boîte à lumière). Cependant, dès que le photographe souhaitera utiliser des modeleurs un peu plus spécialisés et plus lourds, tels des réflecteurs à haut rendement, ou des boîtes à lumière de grandes dimensions (Rotalux 90 x 110 cm par exemple), il faudra investir dans un adaptateur RQ donnant accès à toute la gamme de modeleurs Elinchrom.

Cet adaptateur est destiné à être fixé sur le pied d'éclairage. On glisse la torche Quadra dedans, et c'est l'adaptateur qui supportera le poids du modeleur, non la monture de la torche plutôt fragile. Avec cet adaptateur, la porte des modeleurs tels les grandes boîtes à lumière s'ouvre pour le Quadra.
Cet outil nous semble indispensable pour toute pratique nécessitant de grands modeleurs.

Aussi transportable que soit le Quadra Hybrid, il est bon de rappeler que tout shooting en extérieur avec ce genre de matériel peut engendrer des complications dues à la météo : un pied d'éclairage - même bien lesté - offre une prise au vent importante dès qu'un parapluie est déployé. La torche et le modeleur ne manqueront pas de terminer par terre à la première rafale s'ils n'ont pas été solidement accrochés.

Parmi les petites choses qui montrent l'attention apportée à la conception du produit, on remarque lors de différents shoots sur le terrain que le Quadra est très réactif : il lui suffit de 2 secondes après sa mise en route (quelle que soit la puissance sélectionnée) pour être opérationnel. Cela peut s'avérer utile pour les besoins plus orientés vers le reportage par exemple. De même, on peut trouver les clips de verrouillage pour la batterie un peu difficile à opérer au début, mais avec un peu d'expérience, ces clips s'avèrent sécurisés et pratiques. On apprécie aussi les capuchons étanches de sortie A et B, facile à visser et dévisser.

Conclusion

Le Quadra Hybrid a été conçu comme un générateur ultra-portable, destiné aux photographes baroudeurs souhaitant transporter leur lumière de qualité studio partout avec eux, y compris sans équipe et assistants. Après notre test sur le terrain, nous pouvons établir que le Quadra Hybrid rempli entièrement son contrat. Par sa légèreté, son encombrement réduit, sa conception et son efficacité, il est utilisable seul sans problème.

Les seuls ombres au tableau sont liées à ses qualités d'ultra-léger :

  • une autonomie un peu juste avec la batterie au plomb, autonomie qui devient confortable avec la batterie lithium qui représente à notre sens une avancée importante valant l'investissement.
  • un manque de puissance : 400 joules pouvant s'avérer insuffisant dans des situations où l'on souhaite utiliser un grand modeleur à un diaphragme fermé
  • la nécessité d'investir dans l'adaptateur pour utiliser tous les modeleurs Elinchrom (mais si la monture était classique, la torche serait bien plus encombrante).

Nous déplorions sur l'ainé (Ranger RX) l'absence de poignée rigide pour le transport sur les courtes distances : cela n'est pas gênant sur le Quadra, très léger et qui se déplace en le saisissant tout simplement d'une main.

A la condition de ne pas avoir besoin d'une puissance importante (et pour savoir cela, il faut avoir une bonne connaissance de sa façon de travailler, de la puissance nécessaire ainsi qu'une notion du rendement des modeleurs), le Quadra Hybrid est une solution très sérieuse à envisager, surtout dans sa version lithium-ion. Si l'autonomie et la puissance sont au centre des contraintes pour la prise de vue, alors il faudra s'orienter vers le Ranger RX speed, ou avoir plusieurs Quadra Hybrid.

Produit(s) de cet article

Par Thomas Carrage, le 05/11/2012 | Catégorie : Test produit