Les pieds et rotules Manfrotto

Les trépieds et rotules photos MANFROTTO

Accessoire indispensable, il existe une quantité de modèles et d'offres en kits pour répondre au besoin de tout photographe. Pour vous y retrouver, nous faisons le point aujourd’hui sur les critères importants pour choisir son trépied en regardant les différents modèles de la marque dont Kelvin-Pro est revendeur premium. Manfrotto™ propose une garantie constructeur de 2 ans avec extension à 10 ans gratuite après enregistrement du produit sur le site internet de la marque.

Showroom de Kelvin pour tester le matériel

Premières approches :

Voici les principales caractéristiques à consulter :

  • la stabilité.
  • la hauteur maximale, minimale et repliée et sa transportabilité
  • le type de pied : monopode ou trépied
  • le matériau composant le pied : carbone/magnésium plus stable (il amortit les chocs de part sa matière), léger et robuste ou bien l’aluminium moins cher
  • la charge maximale supportée (qui peut être différente entre le trépied et la tête)
  • la tête du pied : sur rotule ball ou avec 3 axes, micrométriques ou non, ou bien pendulaire et ce avec ou sans attache rapide.
  • la colonne centrale avec crémaillère plus précise ou à friction plus simple avec une vis de serrage mais permettant souvent un basculement à l'horizontal.
  • et enfin la présence d’un crochet d’attache, situé en bas de la colonne centrale pour lester le pied.

Il faudra donc bien définir votre besoin : le trépied photo est un outil permettant la prise de vue, il doit donc s’adapter à vous et vous permettre de photographier dans les meilleures conditions. En fonction de ces critères, vous pourrez choisir de manière plus simple votre trépied.

La marque met à disposition un configurateur complet sur son site internet.

Mais dès à présent, voyons la composition du trépied afin de faire votre choix.

Il faut bien comprendre qu’un trépied de qualité se compose de 2 ensembles : une tête et son pied à proprement parlé.

 

A partir de là, il faudra choisir entre ces 2 ensembles : chaque personnalisation permet de répondre à un besoin précis. Des kits pré-constitués sont disponibles directement chez nous.

Voici ci-après un détail plus complet sur les systèmes en partant du plus « léger » au plus lourd. 

LE MONOPODE OU LE TREPIED 

Le monopode est l’outil maniable de faible encombrement : On fixe le boîtier sur une rotule ou directement sur la vis du monopode pour stabiliser l’appareil, donc diminuer le potentiel du flou de bougé lorsque l’on travaille à de faibles vitesses. Il permet également de répartir le poids du boîtier et de son optique lorsque l’on doit être dans une position statique un moment mais que l’on doit cependant changer de position de prise de vue. Cet outil est souvent utilisé par les photographes animalier ou de sport qui ont le besoin de se déplacer rapidement mais qui travaillent avec de très grandes focales, lourdes et encombrantes.

Voici quelques produits sélectionnés par Kelvin™ que vous pouvez retrouver sur le site internet ou venir manipuler chez nous :

MONOPODE, référence : 679B

Le 679B est en aluminium avec 3 sections, à blocages rapides par clapet avec une poignée en caoutchouc & une dragonne. Sa hauteur varie de 64 à 162 cm pour un poids de 0,6 kg. Il supporte jusqu’à 7 kg et conviendra donc parfaitement à un ensemble boîtier + télé-objectif standard (70 - 200 mm).

MONOPODE, référence : 680B

Le 680B possède 4 sections, toujours en aluminium et donc sera plus petit une fois remplié mais sa taille varie de 51 à 154 cm pour un poids de 0,8 kg. Il supporte une charge maximum de 8 kg.

MONOPODE, référence : 694B

 

Le 694 est en carbone avec 4 sections : sa taille varie de 54 à 165 cm pour un poids de 0,6 kg. Il supporte un poids de 5 kg. On gagne en taille et en poids mais pas en charge. Nous sommes donc sur une solution plutôt légère, il existe d’ailleurs une rotule dédiée au monopode chez Manfrotto™ : la 234RC.

Voyons à présent les trépieds. 

Le trépied est fait pour être stable dans une situation posée. Il en existe encore une fois plusieurs, que l’on pourrait résumer ainsi : de l'utilisation en extérieur, donc mobile et facile à transporter à l’utilisation en intérieur/ studio donc fixe et précis. Entre les deux, il est possible de trouver une solution pour les photographes exigeants qui font « un peu de tout ». Mais il faudra bien évidement faire quelques concessions.

Voici un bref aperçu des différentes modèles :

LE BEFREE

Le premier modèle à présenter se situe dans une catégorie à part : le Befree vendu avec une rotule ball compacte, légère et rapide d’utilisation. C’est un trépied pratique pour voyageur, facile à transporter, mesurant 40 cm une fois replié mais stable. Il est en aluminium et ne pèse qu’un 1,4 kg, donc très léger. La charge maximum de ce type de trépied permet généralement de poser un boîtier réflex avec une optique classique voir un peu conséquente.

Voici plus en détail plusieurs modèles de pieds avec un lien vers les caractéristiques techniques.

La série des mini pro ou 190XPRO

Deux des jambes sont pourvues d’une mousse bien agréable pour le maintien qui permettent de travailler sans gant par temps froid.

Les trois jambes sont réglables indépendamment en hauteur grâce à des boutons de serrage à clapet faciles d’utilisation et réglables en tension. Les jambes sont aussi réglables en angle, chacune séparément, en 4 positions différentes possibles. Le trépied dispose d’un niveau à bulle, qui permet donc de vérifier que votre trépied est bien vertical ceci pour une photo de paysage parfaitement horizontal.
On y trouve également un crochet servant à fixer un lest. Vous pouvez facilement faire cela avec votre sac photo.
Une fonctionnalité qui se généralise sur les trépieds transportables : l’inclinaison de la colonne à 90° par rapport au sol est extrêmement pratique pour photographier au ras du sol. Le bout des pieds est en caoutchouc pour un meilleur maintien.

Ce trépied permet à moindre frais de s’offrir un trépied de la marque Italienne. A la fois haut et bas, il est polyvalent, solide et stable. Idéal pour les touches-à-tout.

Pour résumer :

  • versatilité grâce à la colonne centrale basculable à 90°, du raz du sol, jusqu’à 1,90 m
  • possibilité de fixer un lest
  • crochet pour le sac à dos et attache pour une sangle.
  • jambes inclinables indépendamment 
  • deux jambes comportant une mousse
  • léger (2,5 kg avec une rotule)
  • plus encombrant, par rapport au befree.

Cette série possède trois modèles :

MT190XPRO3

 

Réglable de 9 à 160 cm pour un poids de 2 kg, 3 sections, avec colonne centrale rapide basculable à l'horizontale et blocage rapide des sections par clapets. A la fois léger & compact, c'est le support idéal pour les 24 x 36 équipés de petit téléobjectif. Il fait 60 cm lorsqu’il est replié et possède une fixation pour accessoires.

MT190XPRO 4

Sur le principe du MT190XPRO 3, il est constitué en revanche de 4 sections lui permettant d’être beaucoup plus petit une fois replié : il passe à 49 cm mais sera en revanche un plus petit en hauteur maximale : 160 cm. Notons donc que les 4 sections permettent de gagner sur la taille lorsqu’il est rangé mais réduisent également légèrement la stabilité.

190CXPRO3

C’est la version carbone. Donc plus légère (1,3 kg) mais avec une hauteur maximale de 146 cm pour un poids supporté de 5 kg, l’intérêt du carbone, outre le poids, est sa capacité d’encaisser les micros vibrations, donc de pouvoir plus facilement travailler en pose longue.

La série des Triminor ou MT055XPRO

Le MT055XPro3 est un peu plus lourd (2.5 Kg), tout en aluminium & se destine un peu moins  à la « ballade ». Muni de trois ou de 4 sections par jambes, il possède une bonne hauteur maximum une fois déployé, presque 1m 80 lorque la colonne centrale est montée au maximum.

D’autres atouts agrémentent aussi ce trépied : La capacité d’écarter au maximum chaque jambe indépendamment, grâce aux boutons argent situés sur le haut de chaque jambe : Idéal pour les photographies de nature souvent au ras du sol.

La colonne centrale peut s’incliner à 90° sans sortir complètement. Un mécanisme au centre du trépied permet à la colonne de pivoter en douceur et de se glisser horizontalement. Elle est bien sûr munie d’un niveau à bulle.

Côté confort, on trouve un revêtement en mousse sur la première section de deux des jambes, ceci afin d’éviter de se geler les mains sur l’aluminium et un petit outil situé sur l'une des jambes destiné à resserrer la pression de serrage lorsque celle-ci prend du jeu.

Ce trépied est une valeur sûre & solide : Les mécanismes de serrages sont de très bonne facture. Il possède également de nombreux atouts comme la colonne basculable à l'horizontal et une hauteur confortable qui lui apporte un rapport qualité / prix pertinent !

De la même manière que pour le 190 XPro, 3 modèles existent aussi pour ce modèle :

Pour résumer :

  • versatilité avec la colonne basculable à 90°
  • stabilité
  • possibilité de fixer un lest
  • jambes inclinables indépendamment les unes des autres
  • deux jambes avec revêtement mousse
  • Légèrement plus lourd, donc supportant une plus lourde charge
  • légèrement plus encombrant
  • mais toujours avec un excellent rapport qualité/prix

Le Néotec, référence : 458B

 

Un peu hors catégorie, car la particularité de se trépied réside dans son système de blocage des sections situé sur le haut du trépied : Il suffit de tirer chaque jambe vers le bas pour les déployer et le blocage se fait automatiquement. En appuyant sur le bouton de déblocage, on peut rentrer les jambes télescopiques.

C’est un système plutôt léger : 2,4 kg avec une hauteur allant de 10 cm à 156 cm.

Le mise en oeuvre est rapide et une fois que l’on s'y est habitué, cela fonctionne très bien. C’est d’ailleurs le véritable intérêt de ce trépied. On notera que le trépied dispose d'embouts caoutchoutés à la base des jambes comme sur tous les autre modèles.

Le carbone 3 sections, référence : 057C3

Extrêmement robuste, avec ses 2,8 kg, c’est le pied en carbone le plus lourd que propose Kelvin-pro™, car  il accepte une charge maximale de 18 kg : C’est donc le pied que l’on pourra destiner aux appareils moyen format et aussi à la chambre photographique. On note les embouts en caoutchouc avec pointes en acier rétractables pour chaque extrémités des jambes.

Les trépieds lourds :

Destinés plutôt à une utilisation en studio ou pour travailler avec une chambre ou un boîtier moyen format. Ils sont équipés d’une crémaillère avec manivelle pour monter et descendre la colonne. A retenir essentiellement les différences entre chaque modèle :

Le Triaut, référence : 058B

Il possède un réglage individuel ou simultané de la hauteur des jambes qui se fait en actionnant un levier rouge situé en haut du trépied : Inutile donc de se baisser.

Le Super pro, référence : 161MK2B

C'est le pied qui monte le plus haut de la gamme avec une colonne autobloquante : jusqu’à 2 m 67.

Passons à présent à la seconde partie qui compose un pied photo : sa rotule, qui est l'interface entre le trépied et le boîtier.

  

 
3 systèmes principaux existent : 
La rotule à 3 axes, la rotule ball et la rotule vidéo fluide. Et comme pour les pieds chacune possède une utilisation plus adaptée à certaines situations. On va fixer son boîter sur la rotule visée sur le trépied. Notons que le pas de vis destiné à fixer une rotule sur un trépied est le pas congrès : (soit 3/8"). En fonction de la rotule, différents systèmes existent : avec une fixation rapide de plusieurs tailles, plus ou moins solide, avec un pas de vis double etc… nous les décrypterons plus complétement à travers le test de chaque rotule. 
 

La rotule 3 axes :

    
La rotule à 3 axes est le système le plus courant. On peut à l’aide de poignées ou de molettes (aux réglages plus fin) utiliser les axes orientables individuellement, pour orienter  l’appareil horizontalement, verticalement et latéralement. Généralement dotée d’un niveau à bulle, en fonction du modèle, vous la trouverez en technopolymère, aluminium ou en carbone/magnésium. Cette tête existe dans toutes une série de modèles, du plus simple et léger au plus robuste avec des réglages plus ou moins précis sans oublier la capacité de charge. C’est une tête pratique et simple d’utilisation. Kelvin pro a  sélectionné pour vous 5 rotules que nous avons pu tester ici : 

La 3D standard avec plateau rapide série 410, référence : 808RC4

Entrée de gamme de la marque. D’un poids de 1,4 kg, elle est livrée avec un plateau rapide de très bonne qualité. La 808RC4 permet de fixer un boitier reflex voir un moyen format. On dispose d’un petit pas de vis de 1/4" et d’un pas congrès de 3/8" que l’on pourra serrer à l’aide d’une pièce de monnaie ou d’un tournevis plat. La charge maximum de cette rotule est de 5 kg. 2 niveaux à bulles permettent de régler l’axe vertical et horizontal. Elle est de taille moyenne (16 cm de hauteur) mélangeant matériaux composites et aluminium. On apprécie pour faciliter les manipulations : la graduation sur l’axe horizontal, la poignée légèrement plus petite sur cet axe. Les poignées recouvertes de caoutchouc se serrent pour se bloquer : c’est simple et fonctionnel. 

La 3D avec plateau rapide série 200 PL, référence : MHXPRO-3W

 
Celle-ci est vraiment construite sur le même principe que la 3D standard, on note cependant qu’elle est plus petite (12,5 cm de hauteur). Sa finition est également beaucoup plus élégante mais fait un peu plus légère. Il est possible de régler la friction pour plus ou moins de fluidité. Elle peut supporter jusqu’à 8 kg et les poignées peuvent se rétracter. Son plateau rapide est plus compact et ne dispose que d’un seul pas de vis Kodak (1/4") . 

La 3D PRO avec plateau rapide série 030, référence : 229

 

 
Le poids lourd. Destinée à supporter des charges lourdes (12 kg) elle reprend toujours les mêmes caractéristiques mais en ayant cette fois 3 niveaux à bulles, pesant tout de même 1,9 kg. Poignées recouvertes de caoutchouc pour faciliter le serrage ainsi que le desserage. Sa prise en main est parfaite et très confortable. Mais compte tenu de son poids, elle est plutôt réservée sur les pieds de studio. Le plateau rapide est ici hexagonal et existe en deux versions de pas de vis : un de 1/4" (kodak) et un autre de 3/8"(congrès). Elle est particulièrement robuste et résistante. 
 
Les deux modèles suivant sont dit micrométrique : On règle rapidement l'axe de prise de vue et ensuite on paufine avec les 3 réglages micrométriques auto-bloquants.

La micrométrique Junior, référence : 410

Compacte, d’une hauteur de 13 cm et pesant seulement 1,2 kg livrée avec plateau rapide, série 410 avec vis 1/4 + 3/8". Sa charge maximum est de 5 kg. Un niveau à bulle sur le dessus et une graduation sur chaque molette permettent de régler facilement son axe de prise de vue. Les molettes sont très faciles à manipuler mais un peu petites à prendre en main. En revanche on arrive à un système très précis et rapide. Elle prend en plus une place raisonnable et peut s’oublier sur le trépied lorsqu’on range le tout dans un sac de transport. 

La micrométrique PRO, référence : 405

 
Plus encombrante, donc clairement plus confortable et également nettement plus précise dans ses réglages, elle dispose également d’un plateau rapide, série 410. D’un poids de 1,6 kg, pour une charge maximum de 7,5 kg avec une hauteur de 16 cm. Elle sera parfaite avec les appareils moyen format numériques ainsi qu'avec les 24 x 36 lourds. Elle dispose de 3 niveaux à bulle. Comme la 3D pro, c’est un modèle qui fait sérieux et assez lourd. 
 

Les rotules Ball 

 
 
C’est la tête conçue pour un faible encombrement, facile et rapide d’utilisation. Fonctionnement très simple : un bouton permet de desserrer l’axe d’une boule pour orienter son appareil dans toutes les directions simultanément. Pratique mais avec des limites car on ne pourra pas avoir un réglage fin. C’est en revanche une rotule réactive avec un poids réduit et surtout un prix économique. 
Kelvin pro a sélectionné pour vous 9 rotules en magnésium avec boules creuses : La boules creuse permet d'augmenter lsa surface de friction sans augmenter le poids. Les caractéristiques sont dans les différences de tailles, de poids, de capacité et de fixation sur le boîtier : sans plateau rapide, avec plateau rapide et compatible Arca™

Le modèle, référence : 054 M0

0.5 kg seulement - charge maximum : 10 kg dans l’axe - hauteur : 11 cm. La boule se serre à l’aide d’une molette sur le côté avec une précision assez agréable. Nous ne sommes pas dans le millimétrique surtout lorsque le boîtier est fixé car l’ensemble devient un peu lourd, mais c’est assez agréable. Inclinaison possible à plus de 90°. L’axe horizontal dispose lui aussi d’une molette pour une rotation fluide panoramique à 360°.  C’est un modèle poids plume mais très simple d’utilisation. Ici donc pas de plateau rapide, le boîtier devra se viser directement sur le pas de vis ¼". Les manipulations devront donc être réfléchies. 

Le modèle, référence : 054 M0.Q2

Caractéristique identique mais avec un plateau rapide série 200PL (pas de vis ¼ et molette de serrage qui on insiste, est très pratique). Un seul niveau à bulle sur le côté. 

Le modèle, référence : 054 M0.Q6

Toujours avec les mêmes caractéristiques mais ici avec un plateau compatible Arca™ 

Le modèle, référence : 055M0

 
Avec une capacité légèrement supérieure, elle est disponible en quatre versions : sans plateau rapide, avec plateau rapide série 200PL (avec pas de vis ¼ et niveau à bulle sur le dessus) avec plateau rapide série 410 (plus grand avec 2 pas de vis : 1/4" + 3/8" et 2 niveaux à bulle) et avec plateau rapide compatible Arca™.
    
Elle pesera d’environ 0.9 kg seulement (cela dépend du plateau) pour une charge maximum de 12 kg et une hauteur d’environ 11-12 cm

Le modèle, référence : 057M0

  
C'est le gros modèle des rotules ball que Kelvin propose sans plateau rapide ou compatible Arca™. On passe à un poids de 1,2 kg, à une charge maximum de 15 kg pour une hauteur de 14 cm. 
Sur le  principe de la rotule ball, Manfrotto™ a lancé une poignée joy stick avec ball. On prendra en main la poignée avec une gâchette pour desserrer l’axe de rotation. C’est un système avec lequel il faut prendre le coup de main, car même si le mouvement est fluide, il est un peu difficile de trouver le bon alignement mais cela dépendra de l’utilisateur et de sa pratique. Elle est plutôt légère (0,6 kg) mais supporte 5,5 kg. La friction est réglable.
  

La tête vidéo fluide :

Grace à sa poignée permettant de régler la fluidité des axes on obtiendra des mouvements fluides lors des balayages en tournage vidéo. Il n’est pas possible de basculer latéralement le boîtier avec ce type de tête (sauf avec le 055M8Q5) Ces rotules se fixent sur un pied photo et non vidéo car elles ne possèdent pas de bol.

La rotule légère, référence : 500AH

 
2  mouvements fluides : bascule et panoramique & plateau rapide réglable (58 mm) en fonction du centre de gravité de la caméra ou de l'appareil photo. Elle dispose d’un niveau à bulle & d’un levier positionnable à droite ou à gauche de la rotule. Avec ressort de contre-balancement fixe réglé à 2,4 kg, débrayable & connecteur Easy Link 3/8" pour fixer un accessoire : moniteur etc....

La rotule PRO, référence :  502AH

 
Même principe mais en plus costaud avec un levier positionnable à droite ou à gauche de la rotule. Débrayable, elle dispose également d'un connecteur Easy Link 3/8” qui permet l'installation d'un moniteur externe ou de d'autres accessoires.
 

L’hybride référence : 058M0.Q5 

 
 
Sur le principe : une seule rotule pour vos applications photo & vidéo : d’un poids de 1,3 kg avec plateau rapide série 501 - charge maximum : 7 kg dans l'axe - hauteur : 13 cm. Elle combine une rotule photo classique très douce dans son mouvement et une rotule vidéo fluide. En mode photo, l'inclinaison est possible aussi bien en cadrage vertical qu’horizontal. La poignée peut enfin être positionnée à droite ou à gauche. 
 

Pour conclure :

En choisissant un trépied Manfrotto™ on fait le choix de la marque, de son design, de la qualité dans son usage, de sa durabilité et de la qualité des finitions. Pour choisir un modèle de pied on en reviendra toujours à la même chose : bien cibler ses besoins et ensuite savoir faire des concessions.
Notons que le pas de vis destiné à fixer une rotule sur un trépied est au pas congrès : soit 3/8". 

 

Produit(s) de cet article

Par Romain Chambodut, le 22/01/2015 | Catégorie : Test produit