Le SMDV BRiHT-360 TTL

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un extrait de l’excellent article  écrit par Pascal Miele, paru dans Chasseur d’Images n°390 – janvier/février 2017.

En quelques années, le monde des flashs de studio a totalement changé. Fini les gros générateurs sur lesquels on branchait une ou plusieurs torches, aujourd’hui les flashs sont monoblocs (le générateur est intégré à la torche), légers, bien moins chers et ils utilisent les automatismes des boîtiers modernes.

La marque SMDV s’est fait connaître en France avec ses boîtes à lumière pliantes pour flash "cobra" : Des accessoires très pratiques (un tour de main suffit pour les plier ou les déplier) qui donnent, avec un flash cobra, une lumière d’excellente qualité.

SMDV vient de sortir un petit flash autonome et TTL particulièrement bien conçu, le BRiHT-360 TTL 

La première qualité du BRiHT-360 TTL tient à sa compacité : 25 cm de long, 11 cm de large et 7 cm d’épaisseur, le tout pesant 1,3 kg (avec accu). Il est à peine plus gros que certains flashs cobra. Sa puissance (360 joules) est assez modeste, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un modèle portable fonctionnant sur accu. En pratique, cette puissance s’avère largement suffisante pour une utilisation classique, en portrait avec une boîte à lumière ou un parapluie, par exemple. Le flash est livré dans un sac. L’intérieur matelassé apporte une très bonne protection au matériel.

Le BRiHT-360 possède un écrou de pied (petit pas 1/4") pour fixer le flash directement sur un trépied photo. La poignée, permet de porter le flash à la main avec un certain confort mais elle permet aussi de fixer un parapluie et de monter le flash sur un pied d’éclairage.

La lampe est protégée par une cloche en pyrex ainsi qu’un capot plastique pour le transport. Un réflecteur Ø 12 cm est livré en standard, il couvre le champ d’un 35 mm et permet de concentrer la lumière vers un parapluie (non livré). Le système de fixation, à baïonnette à 4 ailettes et vis de serrage, est simple et fiable. Même une boîte à lumière un peu généreuse reste fermement accrochée.

La monture de fixation des accessoires est propre à SMDV. Contrairement à d’autres, le BRiHT-360 n’utilise pas une monture compatible Elinchrom etc... Cette solution est moins universelle, mais elle permet d’avoir un flash très compact.

Un flash TTL multi-marques

Le flash peut être utilisé en mode manuel (de 1 /1 à 1/128 par 1/10 IL), mais c’est en mode TTL qu’il donne le meilleur de lui-même. Il est compatible Canon™ et Nikon™ (Sony™ bientôt). Seul le boîtier de télécommande est spécifique à chaque marque. L’appairage se fait automatiquement, il suffit que la commande et le flash soient sur le même canal (il y en a 80). Quatre groupe peuvent être pilotés, ce qui permet de concevoir dans de bonnes conditions, des éclairages sophistiqués.

Le pilotage des fonctions, directement sur le flash ou depuis la télécommande, est simple et intuitif. Même celui qui n’a jamais utilisé de flash de studio trouve vite ses repères.

En mode TTL, le BRiHT-360 exploite les principaux automatismes des appareils, y compris la synchro haute-vitesse HSS. Certaines caractéristiques particulières sont même mieux exploitées qu’avec les flashs cobra, ainsi l’autofocus peut utiliser la lampe pilote (des leds circulaires autour de la lampe éclair) pour faire le point dans de meilleures conditions.

Quand le flash est en mode TTL, le passage en mode manuel conserve la puissance utilisée pour le TTL. On dispose ainsi d’une sorte de fonction flashmètre intégrée, un dispositif très astucieux qui facilite grandement le calage des éclairages quand on utilise plusieurs torches.

La lampe pilote est constituée d’un ensemble de leds entourant le tube éclair : Deux niveaux de puissance sont disponibles, l’éclairage proportionnel à la lumière du flash n’est pas au programme.

L’autonomie est annoncée pour 300 éclairs à pleine puissance. L’accu comporte un indicateur de charge (affichage en %), le flash peut être utilisé pendant que la batterie est en charge et une batterie supplémentaire est proposée.

Un compteur (en bas à droite de l’afficheur) annonce le nombre d’éclairs émis par le flash depuis sa mise en service. On connaît ainsi son état d’usure : le marché de l’occasion va apprécier ! Au quotidien, c’est utile pour vérifier l’autonomie réelle du flash en fonction de ses conditions de travail.

Le BRiHT-360, pour quoi faire?

Si  vous avez besoin d’un flash de studio uniquement pour une utilisation en intérieur, avec le secteur à portée de fil, le SMDV ne s’impose pas. Mieux vaut un flash compact, plus économique ou plus puissant. En revanche, si vous cherchez un flash à tout faire, studio et extérieur, peu de flashs portables en font autant pour un si faible encombrement. Le tarif est à peine plus élevé que celui d’un cobra haut de gamme avec sa commande distante mais dès que l’on sort du mode « reportage » (flash monté sur l’appareil), les possibilités sont bien plus intéressantes. 

Le flash SMDV BRiHT-360 est bien sûr disponible chez Prophot Lyon, seul ou en kit. Alors laissez-vous tenter : il est en démo permanente.

Produit(s) de cet article

Par Kelvin, le 09/03/2017 | Catégorie : Test produit